Colloque « Humanités médicales ; fictions, représentations, témoignages »

Les progrès de la médecine ne peuvent faire l’économie de la place du patient dans l’organisation des soins. Cette problématique traitée lors de ce colloque organisé par le pôle HALL de USPC réunira philosophe, médecins, sociologues et psychologues ou encore de nouvelles disciplines comme la médecine narrative. C’est dans ce cadre disciplinaire élargi que sera traitée cette question importante de la souffrance et de la solitude du patient face aux soins qu’on lui délivre.

Lecture partagée de l’oeuvre de Michel Foucault : matinée du 10 novembre

Le 10 novembre 2017 à partir de 9 heures, en salle DILTEC (4e étage du 46, rue Saint Jacques – Paris 5e), rencontre autour de l’oeuvre de Michel Foucault animée par les doctorants de Serge Martin : chacun vient avec son Michel Foucault et le présente pendant 10 mn puis une discussion s’instaure. Ce sera l’occasion de faire le point sur un des auteurs incontournables de nos recherches autour de notions-clés telles que celles d’ archive, d’archéologie, de subjectivation, de langage, de folie, de sexualité, d’éthique et de pouvoir…

Nous tenterons d’examiner ce que fait Foucault à nos recherches et ce que nos recherches font à Foucault…

 

Avec Alexandre Castant : la voix dans les arts

Le 22 novembre 2017, dans le cadre du séminaire « Théories et didactiques des littératures : une question de voix », Serge Martin recevra Alexandre Castant de 13 à 15 heures en salle V au 3e étage du 46, rue Saint-Jacques (se munir d’une carte d’identité ou d’étudiant pour le contrôle à l’entrée et préciser la destination). Le séminaire est ouvert à tous.

On peut consulter le site d’Alexandre Castanthttp://www.alexandrecastant.com/index.php

18/10/2017 : Plurilinguisme et arts du langage

DILTEC- Didactique des Langues, des Textes et des Cultures (EA 2288)

Groupe de recherche « Littératures sans frontières : approches poétiques, anthropologiques et didactiques » (LAPAD)

        – Plurilinguisme et arts du langage –

           Pratiques et enjeux en didactique des langues et des cultures

Lire la suite

FORUM APEF 2017 : Corps, rythmes et voix | Universidade de Aveiro

FORUM APEF 2017 : Corps, rythmes et voix | Universidade de Aveiro

L’APEF réalise les 19, 20 et 21 octobre, la 12e édition de son FORUM annuel qui réunit chaque année un vaste éventail de chercheurs et enseignants universitaires portugais et étrangers travaillant dans le domaine des études françaises et francophones. 

Organisée avec la section d’études françaises du Département de langues et cultures de l’université d’Aveiro, cette manifestation est articulée autour du thème «Poétique de la voix» et saisit également l’occasion pour rendre hommage à Michel Tournier – qui se disait autant conteur qu’écrivain, comme il l’a rappelé lors de sa présence, à Aveiro justement, en 1992. Lire la suite

29 juin : lecture partagée de Deleuze, « Différence et répétition »

Journée de lecture théorique des doctorants de Serge Martin (ouverte à tous)

Gilles Deleuze, Différence et répétition, Paris, PUF, 1968.

Bientôt 50 ans que cet ouvrage issu de la thèse principale pour le doctorat ès Lettres de Deleuze (1925-1995) sous la direction de Maurice de Gandillac, a été publié. Il constitue une référence à un double titre : référence interne essentielle dans l’œuvre de l’auteur (nombre de notions y seront reprises) et référence marquante pour la poétique puisqu’il permet de repenser à nouveaux frais en particulier quant à l’individuation-subjectivation dont Deleuze reprend le meilleur à Gilbert Simondon et à ses travaux qui datent du moment structuraliste et donc inaudible à l’époque ; bref, c’est peut-être à une autre généalogie qu’il ouvre aussi avec Gabriel Tarde… en repartant de Spinoza, Leibniz, Kierkegaard et bien d’autres…

Les doctorants de Serge Martin accompagnés par Maël Guesdon, docteur de l’EHESS (http://cral.ehess.fr/index.php?1099), liront à partir de leurs propres recherches cet ouvrage de Deleuze et construiront quelques pistes de reprise des conceptualisations fortes et plurielles dans leur écriture de recherche.

29 juin de 10 à 16 heures en salle M, 3e étage du 46, rue Saint-Jacques (Paris-5)

Raymond Depardon : Les Habitants et les enjeux du silence

Raymond Depardon : Les Habitants et les enjeux du silence

 

Le projet du film Les Habitants est présenté par Raymond Depardon en voix off au début : « Du Nord au Sud, de Charleville-Mézières à Nice, de Sète à Cherbourg, je pars à la rencontre des français pour les écouter parler ». Le concept de parole est donc immédiatement imposé au spectateur. Avec lui, se dessine un cadre premier de communication : deux individus qui vont échanger durant quelques minutes sous l’œil d’une caméra. Pourtant le verbe utilisé par le cinéaste dans cette première phrase oblige le spectateur à remettre en cause ce qu’il s’apprêtait à regarder. En effet, il énonce « je pars à la rencontre ». Cette locution « Je pars » est répétée deux autres fois au cours des 2’45’’ de paroles off de R.Depardon. Autrement dit, il requiert une attitude de réception qui nous installe dans une posture de voyageur, digne de Montesquieu[1].

Lire la suite

Géographies de la mémoire

« D’un homme, plus que son histoire, celle de sa naissance, de sa formation, de ce qu’il a produit ou laissé, je désire plutôt connaître les espaces, les villes, les territoires et les pays, les étendues et les terroirs qu’il a parcourus. C’est cette notion de traversée qui m’importe, plus secrète, plus insaisissable que toutes les sédimentations, les accumulations d’une existence. Sur cette route, on n’est jamais seul. Il y a les lumières et les éclairages d’un arrière-pays, la grâce et l’intermittence des rencontres. »

Philippe Le Guillou, Géographies de la mémoire, Paris, Gallimard, 2016, p. 13.

Lire la suite

Le geste sous toutes ses formes musicales et dansées

Pour information et diffusion, le programme des prochaines Journées d’étude de la Société française d’ethnomusicologie (SFE) qui se tiendront du 2 au 4 juin prochain à l’auditorium Jean Rouch du Musée de l’Homme (Paris) sur le thème « Le geste sous toutes ses formes musicales et dansées.  À titre exceptionnel et grâce au soutien du CREM et de la chaire GeAcMus (Geste – Acoustique – Musique) du MNHN et de l’Université Paris-Sorbonne, les Journées d’étude 2017 de la SFE seront gratuites pour tous les participants.
Lire la suite

8 juin : séminaire LAPAD : voix et réénonciations

Université Sorbonne nouvelle Paris 3 membre de Université Sorbonne Paris Cité

Séminaire LAPAD-DILTEC : « Les littératures et les arts en didactique des langues » – Séance 1, le 8 juin 2017 de 15 à 17 heures en salle D12, centre Censier, 13, rue de Santeuil (Paris 5)

Serge Martin => Voix et réénonciations : problèmes et expériences

Ce séminaire que le LAPAD-DILTEC (Littératures sans frontières : approches poétiques, anthropologiques et didactiques) initie, a pour ambition de réunir les chercheurs du LAPAD et, au-delà, du DILTEC ainsi que les étudiants futurs chercheurs intéressés par ses travaux. Il se consacrera dans un premier temps à faire le point sur les recherches personnelles des membres du LAPAD et leur insertion dans le DILTEC et, plus largement, dans les recherches et les enseignements à la Sorbonne nouvelle, en prenant appui sur la lecture d’un auteur ou d’un texte privilégié, à partir d’une question de pratique d’enseignement ou d’une notion didactique. Il s’agira d’ouvrir un espace de discussion et de partage autour de références ou de questionnements qui ont un rôle moteur pour chacun des chercheurs du LAPAD, et qui peuvent s’associer aux recherches du DILTEC.

La première séance sera animée par cinq doctorants qui feront part de leur lecture de deux ouvrages de Serge Martin, professeur, parus récemment : Voix et relation Une poétique de l’art littéraire où tout se rattache (Marie Delarbre édition, 2017) et Poétique de la voix en littérature de jeunesse Le racontage de la maternelle à l’université (L’Harmattan, 2015). On s’attachera à deux notions qui les traversent, voix et réénonciations, avec lesquelles on tentera de montrer l’enjeu d’une didactique des langues avec les littératures et leurs lectures. On évoquera des extraits des essais de Walter Benjamin, Emile Benveniste et Henri Meschonnic ainsi que des poèmes de Kateb Yacine, Mohammed Dib et Soni Labou Tansi, en faisant référence à quelques expériences pédagogiques récentes (carnets d’écriture/dessin et carnets numériques). Une discussion s’en suivra et on fixera la date du prochain séminaire.

Un pot de l’amitié permettra de prolonger cette séance avec une dédicace du dernier ouvrage de Serge Martin à la librairie Palimpseste, 16, rue de Santeuil.