Bibliographie

Godard Anne (dir.), 2015, La littérature dans l’enseignement du FLE, Paris, Didier, Langues et didactiques.

article_file_3805Alors que la didactique de la littérature en français langue maternelle a connu de grandes évolutions depuis une dizaine d’années, les travaux en didactique du français langue étrangère et le matériel pédagogique produit en référence à l’approche par compétences mise en avant par le Cadre européen commun de référence pour les langues, ont réservé une place réduite à la littérature. Dans le même temps, plusieurs transformations ont affecté la littérature, comme objet et comme discipline, la situant dans un continuum de pratiques culturelles et dans une francophonie élargie qui modifient les relations entre langue et littérature. Cet ouvrage a donc pour objectif de fournir des clés de compréhension de ce que représente la littérature en français langue étrangère – historiquement, théoriquement et pratiquement, dans les institutions à l’étranger et dans le matériel pédagogique. Il s’adresse aux étudiants et formateurs et leur présente, à travers des analyses, des exemples et des propositions pédagogiques diversifiées, des pistes pour faire de la littérature le levier d’une approche renouvelée de la langue, afin de développer des compétences à la fois communicatives et interprétatives, en associant l’apprentissage langagier avec la sensibilité, l’imaginaire et la pensée. 

Martin Serge, 2015, Poétique de la voix en littérature de jeunesse Le racontage de la maternelle à l’université, Paris, L’Harmattan, Enfance et langages.

9782343048130rL’ouvrage emprunte la notion de racontage à Walter Benjamin et à son texte célèbre de 1936 : Le raconteur. Pour ce faire, il ouvre les études littéraires à un corpus destiné à la jeunesse qui attire dorénavant l’attention, tant des étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement et de l’éducation, que des chercheurs qui ne séparent plus le centre et les marges de la littérature, en considérant les œuvres littéraires les plus vives comme des passages d’expériences. Aussi, l’ouvrage promeut-il une oralité de l’écriture trop souvent réduite aux paroles des personnages, en exigeant de reconfigurer la didactique de la littérature, trop assujettie aux vulgates narratologiques ou moralisatrices. Il propose enfin de suivre le plus possible les voix de l’écriture et les expériences de lecture en se refusant les cadres interprétatifs définitifs ou les mises en œuvre didactiques arrêtées. Il cherche à encourager professeurs et élèves pour qu’ils accompagnent le plus librement possible les mouvements de voix des œuvres littéraires avec des réénonciations, reprises de voix du racontage continué, nécessaires pour une transmission des œuvres de la maternelle à l’université.

Fraisse Emmanuel, 2012, Littérature et mondialisation, Librairie Honoré Champion. 

9782745324986FSJamais l’humanité n’a atteint un tel degré d’interdépendance, et dans le même temps, jamais sans doute les aspirations locales et identitaires n’ont été plus affirmées. Telle est la contradiction constitutive de notre époque sur laquelle s’appuie cette réflexion d’ensemble sur littérature et mondialisation. Car au coeur des analyses proposées ici, langue, littérature et culture apparaissent à la jonction et à la frontière de ce qui nous rassemble et nous différencie, entre particulier et universel.

Comment la coexistence toujours inégale des langues et des cultures dans le passé nous permet-elle d’apprécier les concurrences du présent ? Qui, aujourd’hui, est à même de dicter les limites de la littérature et d’en définir la valeur ? Quel rôle jouent le Prix Nobel, le système des traductions et les bestsellers dans la définition de la littérature mondiale ? Que penser de la notion d’identités culturelles dans un univers plurilingue où la production littéraire est sans cesse écartelée entre local et global ? Voici, faute de pouvoir les résoudre, quelques unes des questions que cet essai s’attache à exposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *