17 février 2016 : Laurent Mourey : « Gestes de l’art, voie des rythmes : de Michaux à Mallarmé, entre contre et rencontre »

Gestes et voix : une anthropologie poétique des arts du langage (séminaire doctoral)

17 février 2016 de 14 h. à 16 h. Centre Bièvre (1 rue Censier, 75005 Paris), 3e étage, salle E

Laurent Mourey : Gestes de l’art, voie des rythmes : de Michaux à Mallarmé, entre contre et rencontre

Présentation de la conférence :

Notre propos partira du refus de Mallarmé chez Michaux, au cours des années 1920, période de l’œuvre poétique marquée autant par les voyages que par la venue à la peinture pour un poète qui écrira avec Ecuador un anti journal de voyage peuplé de visions et de lectures. Période aussi d’une postérité croissante de l’auteur d’Un Coup de dés. Une question sera alors posée : qu’est-ce qui, en Mallarmé, de Mallarmé, fait l’objet d’un tel geste de refus ? Les lectures croisées de Michaux et Mallarmé montreront, à partir du heurt, de la « désencontre » initiale et de la « friction » fondatrice, une rencontre « par la voie des rythmes » et des gestes de l’art de deux poètes qui ont fait de la peinture, dans sa pratique comme dans sa théorie, une manière de se réinventer en poésie.

Quelques repères sur Laurent Mourey :

photo Laurent Mourey

Poète, il est professeur agrégé de Lettres modernes au lycée Koeberlé à Sélestat et il prépare actuellement une thèse sous la direction de Michèle Finck à l’Université de Strasbourg: « Tel qu’en Lui-même enfin l’éternité le change ». Présence et réceptions de Malarmé dans la poésie après 1945 – Yves Bonnefoy, Michel Deguy , Jean-Michel Maulpoix, Henri Meschonnic.

Parmi ses publications, on peut signaler :

Une publication récente : « La musique comme problème poétique » (en ligne : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2015/11/musique-et-littérature-la-musique-comme-problème-poétique-par-laurent-mourey.html)

« Du discours au poème. Saussure et Mallarmé : points de vue croisés » dans En quoi Saussure peut-il nous aider à penser la littérature ? sous la direction de Sandrine Bédouret, Gisèle Prignitz, Pau : Presses Universitaires de Pau et des pays de l’Adour, coll. « Linguiste et littérature », 2012.

Publications en ligne dans le Français aujourd’hui https://www.cairn.info/publications-de-MOUREY-Laurent–48600.htm

Un article sur le poète Serge Pey : http://sergepey.fr/internationale/laurent-mourey/

Une longue recension sur Langage et relation de Serge Martin : http://www.arabesques-editions.com/revue/essais/article192912.html

Il anime la revue Résonance générale avec Serge Martin et Philippe Païni.

Publications poétiques :

C’est pourquoi voler, Montluçon, Contre-allées, coll. « Lampe de poche », juin 2014 (voir : http://revue-resonancegenerale.blogspot.fr/2014/08/un-livre-de-laurent-mourey-ou-passer-sa.html et http://www.lacauselitteraire.fr/c-est-pourquoi-voler-laurent-mourey)

D’un Œil, le monde, photographies et dessins de Charlotte Hatté, Mont-de-Laval, L’atelier du grand tétras,  2012 (voir: http://martinritman.blogspot.fr/2012/11/tes-yeux-donnent-la-voix.html).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.