Langues modernes n° 4, 2017

L’équipe de rédaction des Langues Modernes a le plaisir de vous annoncer la publication du numéro 4/2017 :

Texte littéraire et enseignement des langues : pratiques de terrain

Le dossier, coordonné par Nadja Maillard-De La Corte Gomez (Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Patrimoines en Lettres et Langues), se propose de s’interroger sur la place du texte littéraire dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères en contexte scolaire. Il sera suivi par un numéro à paraître en mars 2018 « Texte littéraire et enseignement des langues : enjeux formatifs ».

Sommaire du numéro 4/2017 :
Dossier
*  Introduction, par Nadja Maillard-De La Corte Gomez
*  La place de la littérature dans les programmes scolaires de chinois depuis 1979, par Ying Zhang-Colin
*  Les textes littéraires dans l’enseignement du français en Algérie, par Tahar Hamadache et M’hand Ammouden
*  Le texte littéraire dans l’enseignement du français : à la croisée de la médiation didactique et des savoirs, par Zineb Haroun
*  Restituer sens et saveur au texte littéraire, par Maria-Alice Médioni
*  Adaptations audiovisuelles du texte littéraire : de l’appropriation du texte à la production, par Grégory Dubois et César Ruiz Pisano
*  Du lecteur au scripteur : expérimentation de l’écriture poétique en langue étrangère, par Margot Kuligowska Esnault

Hors-thème
*  Difficultés et enjeux de l’enseignement de quelques phonèmes arabes à des arabisants débutants adultes, par Marie Baize-Varin

Comptes rendus de lecture
*  Les associations de spécialistes : militantisme et identités professionnelles (XXe et XXIe siècles), n° 142 de la revue « Histoire de l’éducation ».

*  De l’essence double du langage et le renouveau du saussurisme, sous la direction de François Rastier

Lire les résumés des articles sur la page Facebook de la revue.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.