Géographies de la mémoire

« D’un homme, plus que son histoire, celle de sa naissance, de sa formation, de ce qu’il a produit ou laissé, je désire plutôt connaître les espaces, les villes, les territoires et les pays, les étendues et les terroirs qu’il a parcourus. C’est cette notion de traversée qui m’importe, plus secrète, plus insaisissable que toutes les sédimentations, les accumulations d’une existence. Sur cette route, on n’est jamais seul. Il y a les lumières et les éclairages d’un arrière-pays, la grâce et l’intermittence des rencontres. »

Philippe Le Guillou, Géographies de la mémoire, Paris, Gallimard, 2016, p. 13.

 

« c’est un parcours à travers les territoires et les lieux d’une vie qui sous-tend ce récit autobiographique. »

Aujourd’hui, je voudrais vous présenter ce livre de Philippe Le Guillou: Géographies de la mémoire. Ce livre est publié chez Gallimard, dans la collection Blanche en 2016. Un livre pour ceux qui s’intéressent à la question des lieux et des espaces.

Bonne lecture.

Vous pouvez voir la présentation du livre ici.

Vous pouvez feuilleter le livre ici.

 


2 réflexions au sujet de « Géographies de la mémoire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *