LE MAROC AUTREMENT : LITTÉRATURE ET DÉBAT D’IDÉES

À l’occasion de Livre Paris où le Maroc est invité d’honneur, les maisons d’éditions marocaines En toutes lettres (Casablanca) et les Éditions de la Librairie des Colonnes (Tanger), Le Relais Festival (Saint-Denis) ainsi que les librairies franciliennes Les Oiseaux rares (Paris 13e), Folies d’Encre (Saint-Denis) proposent une programmation indépendante.

Du 18 au 30 mars, 14 rencontres avec une vingtaine d’écrivains, essayistes, artistes et éditeurs auront lieu dans 6 librairies ainsi que plusieurs grandes écoles, universités et centres de recherche.

Cette programmation vise à rapprocher ces auteurs des lecteurs franciliens, à faire connaître leurs engagements et la pensée contemporaine produite à partir du Maroc, ainsi qu’à ouvrir le débat et croiser les regards sur des thématiques qui sont communes à nos deux sociétés.

Des hommages seront rendus à de grands disparus, comme Mohammed Khaïr-Eddine et Ahmed Bouanani. Il sera question de traduction et de modernité littéraire.

On discutera de questions de société, comme l’égalité entre hommes et femmes, les circuits culturels, le rôle de la société civile, les radicalisations (religieuses, politiques, sociales etc.).

Une soirée festive aura lieu le dimanche 26 mars au New Morning.

Toutes les infos sur : https://www.facebook.com/Maroclivreoff/?fref=ts

Les rendez-vous

  • Le samedi 18 mars à 19h30 à la Librairie Les Oiseaux rares.

Lancement de la programmation off avec un hommage à Mohamed Khair-Eddine.

Animé par Kenza Sefrioui avec lectures de textes.

  • Le lundi 20 mars de 10h30 à 12h à l’INALCO.

Rencontre avec les étudiants sur le parcours de Kenza Sefrioui. Avec Kenza Sefrioui.

  • Le lundi 20 mars à 19h à l’ENS.

Les éditions de la Librairie des Colonnes : passeur de classiques

Discussion avec Simon-Pierre Hamelin et Salim Jay sur le travail de réédition et de traduction mené par les éditions de la Librairie des Colonnes.

  • Le mardi 21 mars à 19h30 à la librairie Envie de Lire à Ivry-sur-Seine.

Le livre à l’épreuve, les failles de la chaîne au Maroc, Kenza Sefrioui (En toutes lettres, collection Enquêtes). Un livre d’enquêtes sur la situation du livre au Maroc. Avec Kenza Sefrioui.

  • Le mercredi 22 mars à 11h10 à l’ENS.

La revue Souffles, un temps fort de l’histoire littéraire et politique marocaine, par Kenza Sefrioui.

  • Le mercredi 22 mars à 18h30 à l’IREMMO.

Le Maroc aujourd’hui ? Tour d’horizon à travers la collection Enquêtes dirigée par Hicham Houdaïfa. La collection Enquêtes (En toutes lettres) est une collection dédiée au journalisme d’investigation. Femmes dans les marges du Maroc, secteur du livre, et extrémisme religieux ont été les premières thématiques abordées.

  • Le mercredi 22 mars à 19h à la Librairie L’Écume des pages.

La revue Nejma : littératures sans frontières. Avec Simon-Pierre Hamelin et Lotfi Aoulad, rencontre animée par André Chabin.

  • Le jeudi 23 mars à 19h à la faculté de droit d’Assas.

La collection Droit et citoyenneté et La nationalité marocaine à l’invitation de l’association Assas Monde Arabe. Présentation par Hind Tak-Tak, rencontre animée par Myriam Amrani Sefraoui.

  • Le vendredi 24 mars à 19h30 à la librairie Folies d’encre à Saint-Denis.

Dos de femme, dos de mulet, les oubliées du Maroc profond, de Hicham Houdaïfa (En toutes lettres, collection Enquêtes). Un livre d’enquêtes sur la situation des femmes dans les régions excentrées du Maroc. Avec Hicham Houdaïfa.

  • Le vendredi 24 mars à 19h30 à la librairie Palimpseste.

Annonce des résultats du prix de nouvelles épistolaires organisé par Axelle Moanda, qui a fait correspondre de jeunes plumes du Maroc et de France sur le thème de la trahison. Lecture de textes et discussion avec les jeunes auteurs et les membres du jury présents.

  • Le dimanche 26 mars à 21 h au New Morning

Soirée festive avec plusieurs auteurs pour lire leurs textes et ceux de grands absents.

  • Le mardi 28 mars à 19h30 à la Librairie Les Oiseaux rares.

Dialogue entre Kaoutar Harchi et Kenza Sefrioui sur le livre et les circuits de production, de diffusion et de validation des idées, à l’occasion de la sortie de leurs livres, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne, de Kaoutar Harchi (Fayard) et Le livre à l’épreuve, les failles de la chaîne au Maroc, de Kenza Sefrioui (En toutes lettres, collection Enquêtes)

  • Le jeudi 30 mars à 19h à la Librairie Le Rideau rouge

Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne, de Kaoutar Harchi (Fayard).

  • Le jeudi 30 mars à 19h à l’ENS.

Hommage à Ahmed Bouanani. Avec sa fille Touda Bouanani pour évoquer le travail de réédition qu’elle mène.

Contacts: Kenza Sefrioui (En toutes lettres) 00 212 6 66 16 53 19 et 00 33 6 76 27 90 30 (à partir du 17 mars)k.sefrioui@etlettres.com Lotfi Aoulad (Le Relais Festival) 00 33 6 11 93 53 90 aouladl@yahoo.fr Fabienne Olive (Librairie Les Oiseaux rares de Paris) 00 33 1 45 35 38 45 Sylvie Labas (Librairie Folies d’Encre de Saint-Denis) 00 33 1 48 09 25 12


Ce contenu a été publié dans Evénement par Serge Martin, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Serge Martin

Professeur de littérature contemporaine de langue française DILTEC (EA 2288) et THALIM (UMR 7172), Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Responsable du Master 2 DFLE spécialité 1 recherche Ecrivain sous le nom de Serge Ritman

Une réflexion au sujet de « LE MAROC AUTREMENT : LITTÉRATURE ET DÉBAT D’IDÉES »

  1. Ping : Maroc, littératures, idées… | art, langage, apprentissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *